Les martingales et systèmes de jeu

Lorsqu’on est joueur de casino passionné, on lit beaucoup, on se renseigne, on s’informe. Et c’est une obligation, un jour vous entendez parler des systèmes de jeu et des martingales et là, vous avez envie d’en savoir plus. Vous êtes bien tombé puisque nous allons tout vous révéler au sujet de ces systèmes. Pourquoi font-ils tant parler d’eux ? Comment les utilise-t-on ? C’est ce à quoi nous répondons aujourd’hui.

Une martingale, c’est quoi ?

Une martingale est aussi appelée système de jeu. Lorsque vous jouez en utilisant une martingale, cela signifie que vous allez mettre en place une technique, se rapportant souvent aux mises d’argent, pour que vous puissiez prendre l’avantage sur la maison, en d’autres termes le casino, en espérant gagner sur le long terme.

Car ces techniques ont la réputation de vous faire remporter de belles sommes mais il ne faut pas se leurrer, il faut avoir une balance solide pour supporter des pertes éventuelles en début de processus.

Les types de martingale utilisables

Pour la majorité des systèmes de jeu, ils peuvent s’utiliser en jouant à la roulette. Nous prendrons donc ce jeu en référence. Par contre, sachez-le, pour que cela fonctionne, il faut que vous jouiez les mises simples, c’est-à-dire le Rouge ou Noir, les Pairs ou Impairs, les Manques ou Passes.

Classique :

Pour cette martingale, le système n’est pas compliqué à comprendre. Vous allez commencer avec une mise initiale que vous aurez vous-même fixé, ne débutez pas avec une somme importante. Du fait que vous n’avez que deux choix, le pari est simple. Si vous gagnez, alors vous rééditez cette mise. Si vous perdez, par contre, il faudra doubler votre mise précédente, et ainsi de suite jusqu’à ce que vous gagniez, à ce moment, vous reviendrez à la mise initiale.

Ex : vous commencez avec une mise de 1€. Vous perdez, la mise suivante est 2€. Vous perdez, la mise suivante est de 4€. Vous gagnez, vous miserez alors 1€ ensuite.

Grande :

Vous appliquerez exactement le même schéma que pour la martingale précédente avec seulement une particularité : le fait d’ajouter +1 à la mise après l’avoir doublée si vous perdez. Cela aura pour but d’augmenter les gains éventuels en cas de victoire.

Ex : vous commencez avec une mise de 1€. Vous perdez, la mise est de 2€ + 1€ = 3€. Vous perdez, la mise est de 6€ + 1€ = 7€. Vous perdez, la mise est de 14€ + 1€ = 15€. Vous gagnez, vous recommencez à 1€.

Piquemouche :

Cette martingale est un système à faible revenu car vous n’allez pas attaquer franchement avec les augmentations de mises mais plutôt après plusieurs défaites. En clair, si vous voulez correctement appliquer cette martingale, vous ajouterez +1 à votre mise si vous perdez trois fois de suite et recommencerez avec votre mise initiale si vous gagnez.

Ex : vous commencez avec une mise de 1€. Vous perdez, la mise est de 1€. Vous perdez, la mise est de 1€. Vous perdez, la mise est de 1€. Vous perdez la mise est de 2€.

Paroli :

Cette martingale est plus offensive car joue sur la victoire du joueur. Ce n’est que dans le cas d’une victoire que vous doublerez votre mise. Dans le cas d’une défaite, vous jouerez toujours votre mise initiale. La seule chose qu’il ne faudra pas oublier de faire, c’est de s’arrêter à un moment donné dans votre succession de victoire pour revenir par vous-même à votre mise initiale et ainsi conserver tout votre bénéfice.

Ex : vous commencez avec une mise de 1€. Vous gagnez, vous misez 2€. Vous gagnez, vous misez 4€. Vous gagnez, vous misez 8€. A ce moment, vous décidez d’arrêter et de revenir à votre mise initiale. Vous avez donc un bénéfice net de 7€.

Alembert :

Ici, c’est dans le cas d’une victoire et dans le cas d’une défaite qu’il faudra agir. En effet, si vous gagnez, vous devez augmenter la mise de +1 et si vous perdez, vous devez diminuer la mise de -1. Il y a donc un mouvement quelque soit la finalité du coup joué. Si vous voulez augmenter ou diminuer plus rapidement, vous pouvez le faire mais il faut avoir un budget important si vous perdez plusieurs fois de suite.

Ex : vous commencez avec une mise de 1€. Vous gagnez, votre mise est de 2€. Vous gagnez, votre mise est de 3€. Vous perdez, votre mise redescend à 2€.

Il existe aussi une méthode appelée la « Contre Alembert », qui vous demandera de faire exactement l’inverse des explications données.

Pour conclure :

Jouer avec une martingale, c’est prendre des risques importants, surtout au niveau des pertes. Il est vrai que si vous perdez un nombre de fois important de suite, vous risquez de vous retrouver avec des mises importantes si vous voulez rattraper les pertes. De plus, les bénéfices ne sont pas si importants que cela. Alors à vous de vous poser la question : est ce que cela vaut vraiment le coup ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux: